KEOU YAMATE Henriette

KEOU YAMATE Henriette

Après l’obtention d’un master en philosophie et l’échec à de nombreux concours administratifs, Henriette a trouvé sa voie dans la formation professionnelle. Grâce à une bourse DUCA, elle s’est formée en esthétique et obtient en un an son Certificat de Qualification Professionnelle (CQP). Grâce à son brillant passé académique et au bon enseignement reçu dans son Centre de Formation Professionnelle, le Lotus à Douala, elle trouve rapidement du travail et est  recrutée dans un institut de beauté pour en assurer la gestion. Un parcours assez étonnant de philosophe-esthéticienne pour cette jeune femme qui a finalement su tracer sa route vers la réussite dans le métier de ses rêves.

DAKLEU FRANCK

DAKLEU FRANCK

La vie n’a pas toujours été un long fleuve tranquille pour ce jeune camerounais qui a traversé de dures périodes. Longtemps à se poser des questions sur son avenir, le jeune a finalement trouvé la solution et retrouvé le sourire grâce à une formation en soudure octroyée par  DUCA.

Pendant 2 ans, il s’est formé  à TRID. En maniant le chalumeau, l’arc et l’argon, il parvient à concevoir et assembler des pièces métalliques, ainsi qu’à souder des objets grâce à ces différentes techniques de soudage qui sont utilisées dans l’industrie. Sa spécialité, c’est la soudure à l’argon. Grâce à sa détermination et à la qualité de son travail, il a su marquer les esprits de ses patrons et bénéficier de deux postes à souder (l’arc et l’argon) où il est le maître d’œuvre. Son perfectionnisme et son envie de réussir  lui permettront certainement de se hisser au sommet de son art.

Daisy CHIA Décoratrice

Daisy CHIA Décoratrice

Daisy revient d’une vie sinueuse qui n’avait pas jusque-là été tendre envers elle. Mais sa détermination à se faire une place au soleil est restée vive.

C’est alors qu’en 2018 elle vient à la rencontre de son destin en exprimant à DUCA son désir de se former professionnellement.

Soumise à un entretien elle bénéficiera d’un accompagnement financier pour recevoir une formation professionnelle en décoration.

Par sa discipline et son abnégation au travail, Daisy sera retenue au terme de sa formation comme collaboratrice de sa formatrice.

Six mois plus tard la jeune dame est devenue une professionnelle de la décoration. Elle est aujourd’hui installée à son propre compte au marché Camp Berteau, où seul le savoir-faire permet de survivre face à la rude concurrence du milieu.

Rien à faire, comme une bonne battante Daisy tient désormais les rênes de son avenir.

Yvonne couturière

Yvonne couturière

Yvonne a rêvé de devenir couturière  professionnelle, 4 années ont donc suffi à cette jeune camerounaise, pour achever sa formation en couture, malgré son rôle de mère et femme au foyer.

 Ce rêve n’a pu se réaliser que grâce à l’association DUCA qui au travers d’une bourse a  payé la formation professionnelle de la jeune apprenante.

A ce jour, Yvonne n’est pas que couturière, mais aussi responsable de son propre atelier de couture, situé au marché non glacé à Village.

Yvonne est une femme financièrement  autonome et professionnellement dévouée. Acquérir une réputation n’est plus qu’une question de temps pour elle. 

Syriac Tchateu futur Tchnicien en menuiserie aluminium

Syriac Tchateu futur Tchnicien en  menuiserie aluminium

Syriac Tchateu est un jeune camerounais  passionné de  menuiserie aluminium. Malgré une vie d’errance et de débrouillardise aux horizons incertains, son amour pour le métier lui revenait à l’esprit de manière permanente.

C’est par le canal d’un ami d’enfance que Syriac fera la connaissance de l’association DUCA, où il est retenu  comme bénéficiaire d’une bourse de formation professionnelle en menuiserie aluminium.

Cela fait 7 mois que le jeune est engagé en apprentissage, un apprentissage qui s’achèvera dans 15 mois environ.

Mais l’application observée en très peu de temps en dit long sur la dextérité qu’on peut attendre de ce jeune technicien en devenir, puisqu’il réalise déjà des fenêtres coulissantes, des châssis pour nacos, des miroirs, des étagères. La machine à couper l’aluminium n’a presque plus de secret pour lui, il s’en sert pour couper  ou perforer les pièces à assembler.

Ngouen Yap Ayouba

Ngouen Yap Ayouba

En 2017, Ngouen Yap Ayouba a fini ses études en physiologie (Master 1) à l’université de Douala, faculté des sciences. Après ce long parcours, il a eu la chance d’obtenir un stage à Chococam qui s’est soldé par une embauche d’un an au département QHSE (qualité, hygiène et sécurité environnementale). A la fin de ce contrat, les nouvelles exigences de l’employeur ne lui ont pas permis de se maintenir dans son emploi. Mais malgré tout, il doit avancer. Il décide de suivre une formation en production et conditionnement de gels douche, savon liquide et teinture artisanale.

Il était coursier à Panafrican Airland quand il est venu s’informer au Centre de Formation Professionnelle à l’Entrepreneuriat Duca (CFPED). Pendant l’entretien, Ayouba a avoué que le désir de devenir autonome grandit en lui de jour en jour et que le contenu de la formation qui lui a été présenté l’a vraiment intéressé. Une occasion pour lui d’incuber son projet de production et de conditionnement de gels douche et savon liquide.

A 26 ans, Ayouba suit donc à CFPED une formation en entrepreneuriat associé au digital. Il est déterminé à améliorer la condition socio-économique des membres de l’association dont il est président et a créé un concept propre à lui : NYA SOLUTIONS (production et conditionnement de gels douche et savon liquide) et plus tard, il compte monter une entreprise d’hygiène et d’assainissement. Alliant des préoccupations d’appui social aux jeunes membres de son association et son souci de monter une micro-entreprise viable, Ayouba a un profil particulièrement intéressant et cadre avec la vision de DUCA .

Le projet incubé au CFPED par ce jeune entrepreneur sort de terre et commence à être visible sur son propre site internet créé pendant la formation : www.nyasolutions.site.

Avec le financement mis en place par l’association DUCA, il compte fermement réaliser son rêve.

Fin au CFPED de la formation de la première promotion des gestionnaires de petites entreprises

Fin au CFPED de la formation de la première promotion des gestionnaires de petites entreprises

Les apprenants de la première promotion des gestionnaires de petites entreprises ont, le jeudi 30 juillet 2020 au Centre de Formation à l’Entrepreneuriat DUCA (CFPED), présenté leurs différents projets incubés pendant 06 six mois de cours intensifs pratiques et théoriques. Ceci à l’occasion de leur soutenance de  fin de formation.

C’est dans une contexte marqué par la pandémie de Corona virus que les jeunes porteurs de projets ont , en présence des membres de leur famille, des encadreurs (formateurs), des membres du jury et des fondateurs du Centre, Monsieur et madame MOUKOURI, démontré leurs aptitudes quant à l’utilisation des outils numériques acquises pendant la formation. Grâce aux modules faisant partie de leur cursus, ils se sont familiarisés avec le social média marketing, ont approfondi leurs connaissances en informatique, ont acquis de l’aisance dans l’expression grâce au développement personnel et ont renforcé leur connaissance de la langue anglaise. Pour terminer le cours d’entreprenariat leur a permis de s’approprier des notions telles que le marché, la cible, le plan d’affaires et bien d’autres

Cette formation vise à renforcer les capacités d’opérationnalisation des porteurs de projets et à les sortir de leur situation de chômeurs pour faire d’eux des jeunes capables de mettre en œuvre une activité génératrice de revenus.

Six projets ont été présentés ce jour :

  1. Projet de redistribution de bouteilles de gaz domestique à domicile dans la ville de Douala
  2. Projet de renforcement des activités d’un atelier de couture : Paradis mode
  3. Projet d’ouverture d’un institut de beauté : Merveille Fashion
  4. Projet d’ouverture d’une agence de communication digitale
  5. Projet de production, conditionnement et vente de savon liquide et gels de douche
  6. Projet de conception, production et distribution des récipients et ustensiles en alliages métalliques

Avant de clôturer la cérémonie, Madame la Coordinatrice a passé un message de félicitations à ces porteurs de projets, les a exhortés à une prise de conscience des réalités de leur nouveau statut d’entrepreneurs  et les a encouragés en leur souhaitant plein succès et beaucoup de courage. 

TCHIO NGOUO, AGE 27ans FUTUR MECATRONICIEN

TCHIO NGOUO, AGE 27ans FUTUR MECATRONICIEN

TCHIO NGOUO, AGE 27 ans

EN FORMATION A NDOGBONG AU GARAGE TCHIF ELECTRO MODERNE

En formation en mécatronique, le jeune Tchio suit grâce à une bourse de formation DUCA un apprentissage alliant l’électronique, la mécanique, l’informatique et la robotique. C’est une formation pointue, recherchée et nouvelle au Cameroun. Assurer la maintenance de camions ou voitures  de dernière génération constituera l’essentiel de son activité professionnelle à sa sortie d’apprentissage. Ayant maintenant de fortes chances de décrocher un emploi bien rémunéré, Tchio a été admis à Duca il y a quelques mois sans aucunes perspectives d’avenir, sa famille n’ayant pas les moyens de lui payer une formation de ce type (300 000 FCFA soit 457 Euros). Grâce à sa rencontre avec Duca, son avenir s’est considérablement éclairci.