ASSOCIATION DUCA,

Situé à Akwa Av. du Dr. Jamot (Rue Equinoxe)

+237 695 90 18 42

ducaassociation@yahoo.fr BP:1182, Douala, Cameroun

Lun - Ven: 8:00 - 17:30

Nous vous attendons

CEREMONIE DE FIN DE FORMATION AU CFPAD POUR NOS APPRENANTS DU GROUPE 4 APRES SIX MOIS DE COURS INTENSIFS DANS NOTRE CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNEL AGROPASTORAL DUCA DE SOUZA

CEREMONIE DE FIN DE FORMATION AU CFPAD POUR NOS APPRENANTS DU GROUPE 4 APRES SIX MOIS DE COURS INTENSIFS DANS NOTRE CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNEL AGROPASTORAL DUCA DE SOUZA

Après avoir brillamment réussi les deux épreuves au programme de l’examen supervisé de qualification professionnelle (CQP) à savoir

  • Une épreuve professionnelle de synthèse le 14 mars testant les connaissances acquises dans toutes les matières au programme
  • Une épreuve de mise en situation professionnelle (épreuve pratique) le 15 dans laquelle les candidats ont pu faire la démonstration de leur savoir-faire sur le terrain en qualité de futurs agriculteurs et/ou éleveurs

nos 17 jeunes candidats ( 3 filles et 14 garçons) se sont présentés avec détermination devant un jury constitué de professionnels du MINEFOP et du MINADER. Il s’agissait pour eux, ce vendredi 18 mars, de défendre leur projet d’avenir et de nous dire ce qu’ils comptaient faire des solides connaissances acquises et de la bourse d’installation qui leur sera allouée par DUCA. Chacun s’est exécuté avec brio, allant droit au but tout en déroulant et commentant un diaporama power point très illustratif de leur projet. Tous au répondu sans hésitation aux questions très techniques du jury faisant ainsi la preuve de leur degré de maîtrise. La forte assistance (plus de 150 personnes) constituée de parents et amis des candidats, a fortement applaudi et apprécié les excellents résultats des présentations allant de 15 à 18.

 Au terme de cette dernière épreuve de l’examen, le Centre de Formation Professionnelle Agropastoral DUCA de SOUZA a procédé à la remise des attestations de fin de formation professionnelle aux nouveaux  lauréats tout en les invitant à se lancer dans la vie active avec courage et détermination. Ils ont reçu la garantie que DUCA, dont c’est la mission, serait à leurs côtés et suivrait pas à pas l’évolution de leurs exploitations agricoles.

Avec ce groupe de 17 jeunes DUCA a réellement atteint ses objectifs : permettre à des jeunes sans perspectives d’accéder à une formation professionnalisante en acquérant des savoir-faire très diversifiés (nombreuses techniques d’élevage et de cultures, informatique…), mais aussi des éléments de savoir-être (renforcement de leur personnalité et de leurs capacités de communication) qui leur permettront de s’assumer dans la gestion de leur business.

BRAVO A TOUS LES ACTEURS DE CETTE REUSSITE

LES FONDATEURS, LES FORMATEURS, LES JEUNES ET LEURS FAMILLES !

FINIE LA FORMATION… MAINTENANT VIENT LE TEMPS DE L’ACTION POUR LE GROUPE 3 EN ENTREPRENEURIAT

FINIE LA FORMATION… MAINTENANT  VIENT LE TEMPS DE L’ACTION POUR LE GROUPE 3 EN ENTREPRENEURIAT

Les apprenants du groupe 3, phase 6 en entrepreneuriat, sont parvenus au terme de leur formation. Pendant les 03 mois passés au CFPED DUCA, ils ont eu droit aux cours théoriques et pratiques au programme de notre centre professionnel, soit une formation complète en entrepreneuriat, informatique, social media marketing, développement personnel et anglais.   

Pour terminer, ils ont présenté leur business plan devant un jury pour validation le vendredi 29 octobre 2021. Les projets présentés allaient de  la fabrication de produits d’entretien,  à la mise en place d’une agence de communication digitale, à la création d’un institut de beauté, ou encore à la mise sur pied d’un élevage de lapins. La formation étant terminée, se met maintenant en place la phase d’installation et d’implémentation du projet. Il faut noter que les 07 porteurs de projets bénéficieront tous de l’accompagnement du CFPED, soit une bourse d’installation d’un montant de 300 000 fcfa et un coaching personnalisé. Bon courage à toutes et à tous !

Article pour l’installation de la finaliste LEKANE Kiliane Darole du groupe 3 de la phase 6

Article pour l’installation de la finaliste LEKANE Kiliane Darole du groupe 3 de la phase 6

Après l’obtention de son baccalauréat en comptabilité et gestion en 2020, la jeune LEKANE Kiliane Darole (20 ans) va faire le choix de se lancer dans l’entrepreneuriat agropastoral ; mais n’ayant pas de connaissances dans le domaine elle va se rapprocher de son beau-frère (époux de sa grande sœur) qui est technicien agronome et formateur dans un institut agropastoral de la place (MOUNGO) pour avoir une bonne orientation. Ce dernier va la persuader de faire une formation dans le domaine avant de s’y mettre et par la même occasion il va lui recommander le CFPAD de SOUZA (centre de formation professionnelle agropastoral DUCA).

C’est ainsi qu’après plusieurs entretiens, elle est retenue pour une formation professionnelle agropastorale de six mois au CFPAD. C’est ainsi que la jeune Kiliane va débuter sa formation le 18 janvier 2021 et six mois plus tard, après une formation professionnelle intense (70% pratique et 30 théories), elle est reçue avec mention au certificat de qualification professionnelle, examen supervisé par le ministère de l’emploi et la formation professionnelle. Et, de plus, lors de sa sortie le 26 juin 2021, notre jeune agripreneure a eu l’occasion de dévoiler l’étendue des connaissances acquises au cours de la formation lors de la soutenance de son projet (production et commercialisation de cinq porcs en trois mois) devant un jury constitué de représentants du MINADER et du MINEFOP et la grande assemblée de parents venus soutenir leurs enfants.

Son abnégation et sa détermination dans le travail vont permettre à l’association DUCA de mettre à sa disposition une bourse pour l’implémentation de son projet, mais au vu de l’épidémie porcine qui a frappé certaines régions de notre pays ces derniers mois, l’octroi de ladite bourse a connu un retard (car il fallait attendre la fin du risque sanitaire avant de lancer le projet).  En ce jour du 05 octobre, après que le DUCA ait vérifié la disparition de la grippe porcine dans la région, il a mis à la disposition de la jeune LEKENE Kiliane Darole  sa bourse constituée de 05 porcelets, 110 kg d’aliment complet , un pulvérisateur et des produits vétérinaires,  le tout pour un total 300 000 CFAF. Grâce à cette bourse notre jeune agripreneure a démarré son projet dans son village FONGO NDENG dans le département de la MENOUA.

ILS ENTRENT EN SCÈNE

ffgfgfgf

Ils sont sept jeunes gens qui ont choisi de se lancer dans le monde de l’entrepreneuriat et souhaitent avoir des compétences spécifiques pour pouvoir atteindre leurs objectifs. Ils ont donc entamé depuis le 25 octobre 2021 leur processus de formation au centre CFPED DUCA. Cette formation a pour but de leur donner les outils nécessaires à la rédaction de leur business plan. Ils devront donc suivre les cours d’entrepreneuriat, informatique, social media marketing, développement personnel et anglais au programme pendant une période de trois mois. Ces jeunes ont choisi des projets assez ambitieux : on peut citer entre autres la création d’une agence de communication digitale, la création d’un studio photo, ou encore la création d’une structure de prestation de services en installation de systèmes de surveillance automatisés…. Toute l’équipe CFPED DUCA est prête à suivre de près ces futurs entrepreneurs et reste disponible pour leur accompagnement. Rendez-vous dans trois mois pour les résultats.

Bon courage à toutes et à tous !

fin de formation groupe 03

fin de formation groupe 03

Vendredi 25 juin 2021 était jour de présentation des projets d’avenir des jeunes agripreneurs du groupe 03 de la phase 06 de formation professionnelle au CFPAD.

En effet après avoir passé 06 mois ( du 18 janvier au 25 juin 2021) de formation intense ( théorique et pratique) dans les métiers de l’agriculture et de l’entrepreneuriat agropastoral au  centre de formation professionnelle agropastoral DUCA de Souza, les onze finalistes qui constituaient le groupe ont été soumis à l’examen supervisé de fin de formation professionnelle en vue d’obtenir le CQP ( certificat de qualification professionnelle). C’est alors qu’au terme de cet examen qui a duré trois jours, les jeunes agripreneurs ont brillement présenté leurs projets devant le jury constitué de la délégation du ministère de l’emploi et de la formation professionnelle et de la délégation du ministère de l’agriculture et du développement rural ; il faut aussi noter la présence des familles et amis.

Cette grande cérémonie s’est achevée par la remise des attestations de fin de formation professionnelle aux futurs techniciens agropastoraux; en attendant les résultats de l’examen supervisé, chacun nos jeunes finalistes  va avec le soutien de l’association DUCA faire sortir de terre le projet qu’il a rédigé

De l’agriculture conventionnelle à l’agroécologie

De l’agriculture conventionnelle à l’agroécologie

Le CFPAD de SOUZA fait ses premiers pas en agroécologie et a ainsi entamé sa conversion vers l’agriculture durable.

Après la formation d’un membre de son personnel grâce au PROFOCAP (Projet de Formation des Conseillers Agropastoraux en Agroécologie) à Bandjoun, ce dernier ne perdra pas une minute  pour commencer à mettre en œuvre les connaissances reçues. C’est ainsi qu’une parcelle de tomates et une autre de concombres ont été mises sur pied. Le suivi de la préparation du site jusqu’à la récolte a été fait selon l’approche agroécologique (pas d’engrais de synthèse, ni pesticides de synthèses) : ces 2 parcelles ont donné un résultat formidable, preuve que produire bio pour non seulement préserver la santé du sol et de l’environnement  mais aussi et surtout celle des humains est une réalité.

Afin de permettre à plusieurs producteurs de prendre conscience des risques liés à l’utilisation des pesticides et engrais de synthèse d’une part et, d’autre part de leur présenter les solutions que nous offre l’agroécologique pour lutter contre la dégradation accélérée des sols, la pollution de l’eau et de l’air, les maladies chroniques chez les Hommes, le CFPAD a commencé la vulgarisation de ces pratiques par des ateliers de formation dont le premier s’est tenu le 22/06/2021.

 Ne comptant pas s’arrêter là, l’agroécologie est désormais l’un des modules de formation enseigné au CFPAD.

UNE RENCONTRE DE TALK MOTIVATION AU CENTRE DE FORMATION PROFESIONNELLE A L’ENTREPRENEURIAT DUCA AVEC MARIE ABENA.

UNE RENCONTRE DE TALK MOTIVATION AU CENTRE DE FORMATION PROFESIONNELLE A L’ENTREPRENEURIAT DUCA AVEC MARIE ABENA.

L’association Donner Une Chance à l’Avenir (DUCA) a à travers son Centre de Formation Professionnelle à l’Entrepreneuriat DUCA sis à Akwa rue Dr. Jamot accueilli dans le cadre de sa toute première rencontre de Talk Motivation, l’entrepreneure Marie Abena, promotrice de la marque Abena Dolls, désormais connue comme une référence au Cameroun et en Afrique dans l’univers des jouets éducatifs, notamment à travers l’ingénieuse idée de véhiculer des valeurs africaines par la fabrication et la commercialisation des poupées noires.

En effet, il s’est agi dès 13 h 20 ce lundi 21 juin 2021 au siège de l’organisation DUCA d’un partage d’expérience pour contribuer à apporter aux apprenants du groupe 3 composé de huit femmes et un homme tous porteurs de projet et engagés dans la formation en entrepreneuriat le fighting spirit nécessaire pour l’aventure entrepreneuriale.

 Par la genèse du projet Abena Dolls, la motivatrice a su démontrer comment on peut partir d’une simple appréhension à un véritable projet qui vaut de l’or. Réussir pour elle ne nécessite pas de venir des quartiers huppés ou de famille aisée. Sans complexe, elle a raconté son enfance si difficile dans des conditions de vie imaginables d’une orpheline de père et d’une mère ménagère. Une situation qui l’a poussée à sortir de sa zone de confort pour affronter la vie sous ses façades rugueuses. En toute chose la motivatrice prône préalablement la connaissance profonde de soi afin de développer et valoriser son potentiel et ses talents. Et ces choses elle les avait, c’est-à-dire savoir négocier,  savoir commercer et savoir s’organiser à faire plusieurs activités à la fois.

Mais sur le chemin de l’entrepreneuriat seules ces qualités ne suffisent pas surtout dans un contexte où l’intérêt porté à l’innovation est davantage célébré lorsque qu’il vient d’ailleurs. Marie recommande la foi en son projet, l’opiniâtreté, la hargne et la détermination, une recette qu’elle appelle « la bonne tetutesse ». Le succès chez Marie, c’est aussi s’entourer de bonnes personnes, être à leur écoute des autres et savoir déléguer quand il le faut.

Au terme de ce partage d’expérience, les échanges qui ont suivi, des  dires  de l’invitée du CFPED ont laissé présumer des futurs entrepreneurs assez alertes et dont les questions et les remarques ont constitué un champ d’exploitation d’idées de projets nouveaux.

DUCA TIENT SA PREMIERE CUVEE D’AGENTS DE RESTAURATION

DUCA TIENT SA PREMIERE CUVEE D’AGENTS DE RESTAURATION

L’association « Donner Une Chance à l’Avenir » vient de livrer sa toute première cuvée d’agents de restauration. C’est en effet le vendredi 5 février 2021 qu’a eu lieu dès 12h dans la salle polyvalente de l’organisation la cérémonie des soutenances sanctionnant la fin de formation des 5 jeunes camerounaises ayant sollicité l’expertise de la dynamique équipe des formateurs de DUCA.

Cette cérémonie qui était riche en couleurs et saveurs a laissé les membres du jury et les membres des familles des impétrants apprécier d’une part l’exposé des projets de vie en résonnance avec le métier de la restauration des candidates en lice et d’autre part  la restitution des savoirs culinaires renforcée par la réalisation des  menus présentés.

 Les jeunes ont su proposer des menus d’ici et d’ailleurs avec un zeste d’audace et de créativité. On se souviendra du filet de poisson sur un lit de salsa, accompagné de frites de pommes en robe des champs, de Gisèle Tata, ou encore des crêpes salées farcies aux choux et à la viande hachée, du poulet pané avec sauce tartare de Trinité Joëlle Choubou, ou encore du  Kokè bassa accompagné du manioc cuit à la vapeur de Anna Christel Essougou.

A la grande satisfaction de tous la soutenance a révélé des points d’encouragement, car les notes étaient plutôt bonnes dans l’ensemble, soit 17 et 16 pour les plus fortes. Il convient de rappeler que la formation des agents de restauration est une innovation qui porte la touche de Madame la Coordinatrice de Duca, une innovation dans la formation qui vise à donner plus de compétences aux jeunes camerounais à s’insérer de manière polyvalente dans l’univers de la restauration. Désormais au terme de la formation un jeune est capable à part de réaliser des plats chauds et froids de faire des réalisations de pâtisserie, mais aussi de maitriser les rudiments essentiels de la gestion de salle, de réception, de bar, de caisse et de stock. Dès le 22 mars 2021 l’équipe des formateurs reprendra la formation avec un nouveau groupe

COVID-19 : DUCA ne veut enregistrer aucun cas !

COVID-19 : DUCA ne veut enregistrer aucun cas !

En prélude à la reprise des cours suite à la mesure gouvernementale y afférente, l’association DUCA, après un réaménagement de ses plannings de cours a convié le vendredi 29 mai 2020 à son siège et par vague, les jeunes engagés dans les formations classique, cuisine et entrepreneuriat dans l’optique de permettre aux concernés de s’imprégner du protocole mis en place pour garantir durant les formations, une sécurité au personnel et apprenants.

Ledit protocole fait mention d’une répartition de 04 groupes de 5 apprenants par salle ; la désinfection quotidienne et systématique des téléphones, des semelles des chaussures, des tables des chaises et des mains ; la dotation des masques au personnel et apprenants…

Même si le Covid sévit DUCA tient à vivre !