FOKOUO KEDONSET LAUYIC

Si malgré son brillant parcours scolaire, le jeune n’a pas pu continuer dans les études, c’est faute de moyens financiers dans sa famille : une formation académique ou professionnelle sérieuse coûte cher à Douala. Pourtant, très déterminé, il cherchait régulièrement de l’embauche  dans les différents chantiers de la ville et se formait sur le tas et dans l’informel en tant que tâcheron. Ces travaux de chantier cependant ne lui procuraient par la formation professionnelle complète dont il rêvait.

C’est alors grâce à un ami de sa sœur qu’il entre en contact avec DUCA qui lui permet aujourd’hui de poursuivre comme souhaité une formation professionnelle en électricité réseau à URTID. Etant déjà un habitué des travaux d’électricité, cette formation l’aidera à avoir plus d’opportunités et facilitera certainement son insertion dans le monde du travail.